Imprimer Envoyer à un ami
Envoyer à un ami
Vos coordonnées :

Votre nom :
Votre email :
Coordonnées de vos ami(e)s :
Nom :   Email :
 
 
 
 
 
 

Jouez la carte réseau !


Les 6 degrés de succès

Aux femmes qui entreprennent, ont entrepris ou rêvent d'entreprendre. 

 

Connaissez-vous la théorie des «six degrés de séparation», aussi appelée «théorie des six poignées de main» ou encore «théorie du petit monde»?

Cette théorie implique que, de connaissance commune en connaissance commune, seulement cinq personnes «sépareraient» virtuellement un être humain d’un autre. Très concrètement, il n’y aurait donc que cinq individus entre vous, moi, nous et, au hasard, Lady Gaga, Barack Obama ou Hillary Clinton. Autrement dit, vous avez une bonne partie de la planète à portée de main! On appelle ça un réseau.

Les réseaux transforment notre manière de nouer des relations avec les autres, tant dans notre vie personnelle que professionnelle. Réseaux dits «sociaux» ou réseaux «dans la vraie vie», chez Far nous aimons beaucoup l’idée d’extrapoler cette fameuse théorie au monde de l’entrepreneuriat. Et de la renommer «théorie des six degrés de succès». Notre théorie des six degrés de succès n’est évidemment pas une science exacte, mais elle nous inspire depuis 2005, lorsque le réseau Far est né de ce constat tout simple: à plusieurs, on va plus loin.

Il y a autant de réussites qu’il y a de femmes pour les réaliser, et nos différences nous rassemblent dans un désir d’échanges et de partages. Car pour donner des clés et susciter l’envie de se lancer dans l’aventure, il suffit souvent de s’intéresser de plus près aux parcours de femmes entrepreneures. Les exemples d’initiatives portées haut par des femmes ne manquent pas. Aller à leur rencontre pour s’en inspirer, pour légitimer nos ambitions et mettre fin à pas mal d’idées reçues, c’est aussi éveiller notre audace.

Faire partie d’un réseau féminin, c’est être au contact de femmes actuelles qui démontrent chaque jour que les choses bougent. Non, les femmes ne sont pas moins attirées que les hommes par la création d’entreprise. Oui, l’esprit de réussite s’accorde aussi au féminin. On en parle?