Imprimer Envoyer à un ami
Envoyer à un ami
Vos coordonnées :

Votre nom :
Votre email :
Coordonnées de vos ami(e)s :
Nom :   Email :
 
 
 
 
 
 

Isabella Lenarduzzi


Isabella, quels sont les objectifs de "Jump" après 5 ans d’existence ?

"Jump" offre aux femmes des outils pratiques pour les accompagner dans la réalisation de leurs projets professionnels et soutient les organisations et entreprises qui veulent promouvoir plus de mixité parmi leurs dirigeants. Notre mission pour davantage d’égalité professionnelle n’a pas changé en 5 ans mais s’est étoffée en offre de services.

A partir du "Forum Jump", nous avons créé un portail web sur la carrière des femmes et sa newsletter envoyée à plus de 182 000 contacts en Europe, pour ensuite créer la "Woman’s Academy" qui organise des ateliers de développement professionnel, un "Award" qui récompense un dirigeant d’entreprise qui œuvre pour plus de mixité dans son management et enfin un projet européen de mentorat pour femmes entrepreneuses de croissance ! Sans compter les études et enquêtes sur la situation des femmes au travail, les chroniques radio, les conférences, les événements spéciaux… Bref ce furent 5 années de feu !

Est-il encore nécessaire en 2012 de réaliser des actions pour l’égalité professionnelle ?

Certainement ! Un simple constat : nous sommes 12 % dans les conseils d'administration des sociétés belges cotées en bourse et 11 % dans les comités de direction ainsi que 33 % des indépendants. Alors que nous représentons 51 % de la population et que nous sommes 60% des diplômés de l'enseignement supérieur. Tant qu’il n’y aura pas plus de mixité à tous les niveaux de hiérarchie, et dans toutes les fonctions et les métiers, il sera important de se pencher sur la question, de comprendre les raisons et de prendre des mesures. C'est une question d'équité, de performance des entreprises, de bonne gestion des compétences et des talents, mais aussi de croissance de l’économie pour le maintien de notre bien-être.

D'autre part, les femmes (d'où le succès des réseaux féminins comme f.a.r) ont souvent besoin de se retrouver entre elles pour se convaincre de leur valeur, de leurs capacités, pour acquérir de la force.

Ne vous taxe-t-on pas souvent de féministe ?

Le féminisme c'est le combat pour l'égalité entre les deux sexes notamment sur le marché du travail. Et nous sommes encore loin de l'égalité. Si être féministe, c'est donner la possibilité aux femmes de s'épanouir sans être liées à un déterminisme lié à leur genre, alors oui, je suis féministe. Malheureusement, ce mot a souvent une connotation extrémiste qui le rend détestable. Dans tous les cas, être féministe n'implique pas l'exclusion des hommes. Que du contraire. Je pense que le féminisme est aussi synonyme de libération des hommes qui pourront être réellement eux-mêmes aux côtés de femmes épanouies et autonome.