Imprimer Envoyer à un ami
Envoyer à un ami
Vos coordonnées :

Votre nom :
Votre email :
Coordonnées de vos ami(e)s :
Nom :   Email :
 
 
 
 
 
 

Dominique Maréchal


Responsable de la communication pour le Groupe Prayon, leader mondial dans la chimie des phosphates.

Quelle est ton activité ?

J’exerce depuis 8 ans la fonction de Responsable de la communication pour le Groupe Prayon (leader mondial dans la chimie des phosphates). Mon travail va de l’élaboration de la stratégie de communication jusqu’à la mise en place des projets, aussi bien de communication interne (événements, journal interne...) qu’externe (relations presse, site internet…). En tant qu’entreprise Seveso, la communication de crise est aussi un volet important. 

Quel est ton meilleur coup d’audace?

Je citerai la version revisitée d’assemblée annuelle pour présenter à l’ensemble du personnel les résultats et les objectifs. Au lieu de la formule conventionnelle avec uniquement les discours de la direction, j’ai proposé cette année que des membres du personnel eux-mêmes présentent les réalisations, les défis à relever, etc. Ouvriers, employés et cadres sont venus prendre la parole, et j’ai assuré la préparation et l’animation de l’événement. Pour tous, il fallait oser, et cela a été un succès!

Quel était ton rêve d’enfant?  

Très jeune, j’ai rêvé des Nations Unies. J’étais admirative de ces rassemblements de chefs d’État qui oeuvraient ensemble pour mettre fin aux guerres entre pays et aboutir à la paix internationale. À l’âge de 15 ans, la femme de mon père m’a emmenée visiter le siège à New York et j’ai été très impressionnée par les lieux et les salles que l’on avait l’habitude de voir à la télé. Cela m’a aussi orientée dans le choix d’apprendre les langues... Je m’imaginais devenir interprète aux Nations Unies!

Quels sont tes hobbies?

Je ne connaissais rien à la photo et je me suis lancée il y a 2-3 ans en prenant des cours du soir. J’ai découvert un univers passionnant, bien plus complexe que je ne pouvais l’imaginer. Depuis de très nombreuses années, j’adore aussi la cuisine et je n’ai de cesse de tester de nouvelles recettes (italiennes, marocaines, thaï…). Des problèmes d’allergies m’ont amenée récemment à me tourner vers la nutrition naturelle et j’ai découvert l’univers des smoothies, qui m’apportent un vrai coup de boost! 

Pour toi, entreprendre au féminin c’est …  

Oser bousculer les codes, oser s’imposer dans un univers parfois exclusivement régi par des hommes. C’est assez cliché mais je suis convaincue que les femmes apportent un autre regard, une sensibilité qui peut se révéler précieuse dans la gestion d’une entreprise. Il faut oser le revendiquer et en faire une valeur ajoutée. Les femmes cadres ou dirigeantes ont parfois tendance à cloner les hommes, dans la manière de fonctionner et jusque dans le code vestimentaire. Osons surtout être nous-mêmes!