Imprimer Envoyer à un ami
Envoyer à un ami
Vos coordonnées :

Votre nom :
Votre email :
Coordonnées de vos ami(e)s :
Nom :   Email :
 
 
 
 
 
 

Vinciane Jocqueau


Administratrice déléguée IRC GROUP

En quoi consiste ton activité?

De par son département INTERNATIONAL RECOVER COMPANY®, IRC GROUP s'est spécialisée dès 1993 dans le recouvrement amiable de créances. Depuis nos différents bureaux (Saint-Nicolas, Namur, Genk, Metz et Maastricht), nos équipes multilingues prennent en charge annuellement la récupération de plus de 200.000 factures impayées partout dans le monde, tant auprès d'entreprises que de particuliers. Nous envoyons courriers et sms. Nous prenons contact avec les débiteurs par téléphone via nos centres d'appels locaux. Nous déplaçons des agents de recouvrement partout en Belgique, au Luxembourg, aux Pays-Bas et en France. Nous proposons également aux entreprises et indépendants des conseils et produits pré-contentieux, ainsi qu'un appui lors de procédures judiciaires.

Persuadés qu'il y a toujours une raison au non-paiement, nous aidons les débiteurs à régulariser leur impayé. 

Ce qui t'as motivé à entreprendre?

La société a été créée par la génération précédente en 1993 suite à un besoin : la nécessité de récupérer des factures de « petits » montants. Si un suivi judiciaire se justifie aisément pour une facture de 2500€, que dire d'engager des frais judiciaires pour un impayé de 50€ ? Et quand vous avez 1000 impayés de 100 €, que faites-vous ? Notre approche profondément humaine et notre informatique de pointe nous permettent d'obtenir un taux de recouvrement à faire pâlir nos concurrents sur des petites sommes qui minent au quotidien les entreprises, et cela toujours dans le respect de la vie privée, des différentes lois européennes et de la dignité et qualité de vie des débiteurs.

Administrateurs de IRC GROUP depuis 2000, mon époux Stéphane Kinable et moi-même avons décidé de reprendre à parts égales l'entreprise familiale en 2011.

En 2013,  nous avons créé nos premières succursales à Namur et à Genk (permettant un développement commercial dans toutes les régions linguistiquesdu pays).

En 2015, nous nous sommes développés en France et aux Pays-Bas.

De nouvelles idées germent tous les jours...

Ton meilleur coup d'audace?

J'hésite entre oser le développement en Flandres et international et oser la communication sur un secteur d'activité qui est souvent mal vu.Se développer sur les réseaux sociaux (Twitter, LinkedIn, Viadeo et plusieurs pages Facebook) dans notre secteur d'activité était une gageure. Là, j'ai vraiment osé : osé parler du recouvrement même à ceux qui n'osent pas admettre que toutes les entreprises doivent faire face aux difficultés de paiement un jour ou l'autre, osé donner des conseils, osé devoir faire face à un débiteur sur un réseau social, osé demander d'aimer nos pages Facebook, osé contacter un client sur un réseau social, osé mettre des photos, une image sur les personnes qui réclament les impayés. 

Quel était ton rêve d'enfant

Je rêvais être mariée, avec de nombreux enfants et être également une femme d'affaires reconnues comme telle. Je pense avoir atteint mes objectifs : je suis mariée depuis près de 20 ans avec Stéphane Kinable. Nous avons 3 enfants (de 18, 16 et 12 ans) et nous dirigeons une entreprise internationale de bientôt 100 collaborateurs internes et externes.

Quels sont tes hobbies?

J'aime voyager (pour visiter et découvrir d'autres cultures), j'aime jardiner (car le contact avec la terre procure un certain état de bien être et élimine le stress), j'aime lire (je mange littéralement des bouquins) et j'aime apprendre (actuellement, j'apprends l'espagnol en autodidacte, juste pour le plaisir).

Pour toi entreprendre au féminin c'est...

OSER entreprendre, c'est une certaine sorte de folie car diriger une entreprise pour une femme est un travail à temps vraiment plein (pas 38h/semaine). En plus de votre vie de femme et de famille, vous devez développer votre business, penser à réserver des stages pendantles vacances scolaires entre deux rendez-vous d'affaires, penser à prévoir du pain pour le petit-déjeuner entre deux réunions de travail, calculer les horaires de vol de voyage retour de Lyon pour être à l'heure à une réunion de parents à l'école, bloquer des heures dans votre agenda pour un souper en tête à tête ou quelques longueurs de bassin de natation,.. C'est savoir PLANIFER.