Imprimer Envoyer à un ami
Envoyer à un ami
Vos coordonnées :

Votre nom :
Votre email :
Coordonnées de vos ami(e)s :
Nom :   Email :
 
 
 
 
 
 

Nathalie Ravignon


 dbBase, société d'informatique de gestion & d'IT

Quelle est ton activité?

dbBase est une société d'informatique implantée à Silly, en région wallonne depuis bientôt 30 ans. Nous sommes actifs dans l'informatique de gestion "comptable, commerciale, production, point de vente et e-commerce" Et partenaire certifié de la gamme WinBooks/Logistics, plus particulièrement. Nous sommes également spécialisés dans le conseil, l'installation et la maintenance d'infrastructures réseau en mode local et en Cloud.

Nous développons de  nombreux plug-in pour répondre aux demandes spécifiques de nos clients et mettre les outils en adéquation à leurs besoins & souhaits.

Nous travaillons tant pour des indépendants que pour des TPE et des PME. Les domaines sont variés, ceci va de l'entrepreneur à de petites manufactures (chocolateries, sociétés d'emballage, fabricants de produits chimique,…), en passant par des points de vente et des ASBL de tous types dont le travail adapté, les coopératives d'entreprises. Nous avons également un nombre conséquents de comptables & fiduciaires parmi nos clients. Nous sommes au service aujourd'hui d'environ 300 clients réguliers.

Nous nous différencions  de nos concurrents pas notre expertise, notre créativité, et notre service de support. Notre passion consiste à relever les défis de nos clients et c'est ce qui stimule notre créativité. Notre petite équipe est performante, se forme en permanence et  se montre extrêmement disponible et accueillante envers nos clients.

Nos forces sont de vouloir constamment élever nos clients. De l'offre à la facture, nous souhaitons que nos clients soient heureux de travailler avec nous. Les offres sont rédigées de manière à permettre à nos clients, qui, parfois, ne connaissent absolument pas l'informatique, de comprendre, de voir et presque de toucher ce qu'ils vont acquérir. Le service de mise en œuvre et de formation qui s'en suit va dans le même sens.

Le service de support que nous proposons est unique. Il leur permet d'avoir une réponse quasi immédiate à leurs questions, d'être débloqués à distance dans l'heure qui suit leurs demandes. Nous sommes là pour eux, du matin au soir, très tôt quand il le faut, parfois même très tard, le weekend & jours fériés si nécessaire.  Il suffit que je fasse suivre la demande et il y en a toujours un pour réagir et apporter son aide. Mes collaborateurs sont passionnés, intentionnés, réactifs, et bienfaisants.

Qu’est-ce qui t'a motivée à créer ton entreprise?

Je suis ergothérapeute de formation. À l'époque l'ergothérapie se pratiquait uniquement en hôpital. Ce qui m'intéressait était de pouvoir adapter les habitations des personnes handicapées et de les rééduquer pour qu'ils aient une autonomie certaine dans leur vie journalière.

La façon dont les choses étaient envisagées en milieu hospitalier ne pouvait répondre à mes attentes. Après avoir tenté plusieurs autres méthodes de travail, où j'avoue que je dérangeais pas mal les services hospitaliers!, j'ai décidé de changer totalement de direction. Nous avons créé dbBase à 4. 2 gars, 2 filles, pour faire de la gestion de base de données d'ASBL & éditer leurs petits journaux. Les trois autres ont rapidement abandonnés et j'ai décidé de reprendre dès l'année suivante et de commercialiser des pc que je montais moi-même.

À l'époque, un pc portable ressemblait à une machine à coudre! Le commerce, la relation humaine et la communication me passionnaient. Expliquer aux autres ce qu'ils allaient pouvoir faire de cet engin me plaisait beaucoup. Autodidacte, je pu donner de nombreux cours de bureautique, m'étant moi-même cassée les dents sur ces matières.

Ma motivation fut encore plus grande lorsque je décidai d'engager un premier programmeur pour développer une solution de gestion commerciale et l'interfacer avec une comptabilité. Cubic à l'époque. Nos clients suivaient tous nos cours. Mes collaborateurs étaient ravis de créer. Pour m'aider à la gestion d'entreprise j'ai suivi les cours de management par l'innovation à la faculté polytechniques de Mons.  Passionnants eux aussi, ils m'ont poussée à aller plus loin et à poursuivre dans mon esprit d'entreprendre, de créer de l'emploi, avec plus de méthodes, d'idées de développement, d'objectifs.

Quel est ton meilleur coup d’audace ?

Je pense que mon meilleur coup d'audace a été de réagir à la crise de 1993/1994.  

Année catastrophique en termes de business et de faillites. Mes réserves financières étaient très maigres et les indépendants, sociétés, ASBL frileuses. Je savais à peine me rémunérer. J'avais deux petites filles Charlotte et Juliette, et un mari qui par maladresse était mis sur une voie de garage.  Avec le peu de moyens qu'il me restait je décidai d'engager un jeune homme, qui aurait pour fonction de prospecter téléphoniquement du matin et au soir. Et si possible du soir au matin! Quant à moi, je rédigerais un maximum d'offres et ferais du marketing.  J'essaierais aussi de trouver des fonds pour pouvoir continuer. J'ai eu l'audace de demander de l'aide à une connaissance que je savais plus aisée. Elle a été Business Angels de dbBase bien longtemps. Et j'ai négocié un crédit de caisse (non négociable, mais obtenu tout de même) auprès d'une banque.  . C'est cet ensemble d'actions qui nous a permis de poursuivre.

Quel était ton rêve d’enfant ?

Nos parents n'étaient pas bien riches mais bien accueillants. Nous étions toujours entourés d'oncles et tantes, de cousins et cousines, d'amis. Ils ne nous ont pas élevés bien haut en termes de culture mais ils nous ont en tout cas livré la meilleure qui soit: l'esprit de famille, l'accueil et le partage.  Je rêvais d'avoir beaucoup enfants, des amis, une maison à la campagne avec plein d'animaux, des fleurs et de savoir bien faire à manger pour recevoir tout le monde chez moi. Pour l'anecdote, je ramenais chez mes parents tous les animaux que j'estimais perdus et je cuisinais de superbes compotes de toutes sortes, avec tout ce que je trouvais dans le jardin de mon papa. Cela n'était pas toujours pour leur faire plaisir. Plus tard, je leur ramenais tous les jeunes que j'estimais à nouveau qui avaient besoin d'air ou de logements, ainsi que tous mes amis de jeunesse et santé, du patro, etc… Ils ont toujours acceptés, ont tout accueilli et plus.

J'ai deux filles aujourd'hui, qui m'ont à leur tour ramené pas mal d'animaux  et tous leurs amis. Les échanges étudiants ont fait de nous des parents comblés. Nous avons quelques enfants étrangers avec lesquels nous entretenons toujours des relations.

Quels sont tes hobbies ?

La lecture est passionnante, me ressource, m'apprends beaucoup,

Les voyages accompagnés de mon mari super cultivé, lui, bien que très modeste, sont tout aussi passionnants. J'espère en faire encore beaucoup,

La communication avec les autres, de quelque milieu qu'ils soient,

La cuisine. Je ne cuisine pratiquement pas durant l'année! C'est mon mari qui se charge des courses et de l'intendance quotidienne. Je me réserve, toutefois, les repas de fêtes, les repas entre amis, etc.

L'aménagement de jardin avec une passion tout à fait particulière pour les fleurs.

L'aménagement et la décoration d'intérieur.

Notre univers est fait d'objets chinés de-ci de-là, et est aussi très orienté souvenir d'enfance.

Pour toi, entreprendre au féminin, c’est…

Entreprendre au féminin n'a pour ma part pas d'énorme différence qu'entreprendre au masculin. Entreprendre c'est avoir une idée, s'y accrocher, savoir s'adapter aux situations changeantes du marché qu'il s'agisse de périodes économiques plus difficiles, ou d'ouverture des marchés au monde entier, ou tout autre chose encore.

C'est surtout y croire, s'entourer de spécialistes, de collaborateurs plus performants que vous pour certaines tâches.

Oser: oser aborder le marché, oser demander des aides mais y consacrer du temps et de l'énergie pour les obtenir, prendre des risques mesurés dans des projets de plus grande envergure.

Être bienfaisant, tant envers ses clients, qu'envers ses collaborateurs,

Savoir pardonner : savoir pardonner les erreurs faites par ses collaborateurs, savoir se pardonner soi-même ET apprendre de ses erreurs,

S'intéresser : s'intéresser à ses clients, à leurs souhaits, à leur personne. Leur donner, les surprendre, la vente vient ensuite, naturellement.

Apprendre encore et encore, se former,

Inventer : réinventer les services pour à nouveau étonner vos clients, réinventer les méthodes, réinventer le management pour continuer à stimuler les équipes.

S'entourer de partenaires, savoir partager le travail avec des sous-traitants de qualité.

Être tenace, y croire même quand tout semble compliqué, se relever une fois de plus.

C'est, toutefois un fameux challenge lorsque l'on se trouve seule avec ses enfants, ce qui m'est arrivé.  Il s'agit de s'organiser, de bien s'entourer, de trouver l'aide nécessaire autour de soi pour parer aux moments d'indisponibilités pour nos enfants.  J'ai personnellement organisé mes bureaux à 15 mètres de la maison ce qui m'a permis de partager avec elles plein de moments de la vie quotidienne. Il s'agit aussi de faire en sorte qu'ils soient autonomes rapidement.