Imprimer Envoyer à un ami
Envoyer à un ami
Vos coordonnées :

Votre nom :
Votre email :
Coordonnées de vos ami(e)s :
Nom :   Email :
 
 
 
 
 
 

Sophie Remy


Louis Le Sec, le linge de maison innovant MADE IN BELGIUM

Entrepreneure épanouie, Sophie est de celles qui aiment apprendre toujours plus et partager davantage. De son expérience de maman a germé l’idée d’un linge malin qui deviendra Louis le Sec. Le nouveau dada de cette ancienne directrice marketing qui lance en 2013 son SPRL.

Quelle est ton activité ?

Je suis louis Le Sec : Une gamme de linge de maison fabriquée en Belgique. Un textile malin pour des moments sereins. Je suis une housse de couette, une taie d’oreiller, un drap housse, un tour de lit, une cape de bain, un bavoir, un all around, une housse de matelas à langer, une housse de coussin d’allaitement.

Qu’est-ce qui t'a motivée à créer ton entreprise ?

Louis Le Sec est né de mon expérience de maman. J'ai trois enfants et j'ai eu beaucoup de soucis avec l'apprentissage de la propreté et les allergies aux acariens, bref, je passais ma vie à laver les couettes et les oreillers.

À partir de là, j'ai regardé ce qui existait comme possibilités de protection sur le marché et le constat a été vite fait : pas grand-chose. Ou, du moins, pas grand-chose d'autre que du linge blanc ou écru, donc, pas très joli. Il m'a semblé qu'il y avait là une belle opportunité commerciale : offrir aux enfants du linge de lit classique mais sympa et, en même temps, une protection qui limite les contraintes pour les parents. En résumé : beau pour les enfants, pratique pour les parents. 

L'idée est venue il y a 8 ans mais le grand saut, je ne l'ai décidé qu'il y a 3 ans.

Des vacances en Bretagne, en famille avec des amis, les discussions d’un soir sur ces projets, ces rêves, ces idées d’entreprise, … un « arrête d’en parler et analyse l’idée » ... un mari qui me dit « à partir de maintenant, je m’occupe du hockey des enfants le samedi matin pour que tu puisses travailler sur ton projet » … et Louis Le Sec est né !

Après, il a fallu une année pour étudier le projet, analyser le marché et, surtout, voir comment organiser tout ça parce que je ne suis pas du tout née dans le monde du textile... Il fallait trouver le coton, la membrane protectrice, les fournisseurs, etc. Le processus a été relativement long puis, un jour, reçu les premiers échantillons de tissu laminé, qu'il a fallu tester en machine à laver pour vérifier que le produit était bien stable. Une fois cette stabilité confirmée, il a fallu lancer la marque, créer la collection. L'entreprise en tant que telle a été créée en juillet 2013, les premiers produits ont été commercialisés en janvier 2014. 

Quel est ton meilleur coup d’audace ?

Le lancement de Louis Le Sec.

Je devais directement vendre à l’étranger, le produit est niche, le marché belge n’est pas assez grand. J’ai donc décidé de lancer Louis Le Sec à Playtime, un salon pour professionnel à Paris.

Le timing était serré, les premiers produits devaient être prêts 2 semaines avant le salon ... marge de sécurité qui a fondu comme neige au soleil.

Après beaucoup de stress et d’appels, j’ai réussi à avoir un échantillon de chaque référence pour le salon. En partant à Paris, je me suis arrêté à l’atelier de confection pour les prendre. Pour le même prix, j’avais un stand vide !  

Quel était ton rêve d’enfant ?

Difficile à dire. Je crois que j’avais envie d’être heureuse tout simplement.

Plus grande, je voulais être photographe … je crois que l’indépendance et la liberté me tenait déjà très fort à cœur. Je n’aime pas trop l’autorité. Je la respecte mais je préfère être mon propre chef. Et ça depuis toute petite me disent mes parents !

Quels sont tes hobbies ?

J’adore le cinéma, le théâtre, les bande-dessinées, le jardinage, le vélo et la natation.

J’aime regarder mes enfants jouer au hockey en papotant avec des amis. J’aime aller manger avec des amis, aller boire un verre.

Louis Le Sec ne me laisse pas beaucoup de temps pour faire tout ça … certains font du golf le weekend comme hobby, moi, je développe Louis Le Sec ! C’est mon tout premier hobby.

Pour toi, entreprendre au féminin, c’est… 

C’est améliorer son confort de vie.

Depuis le lancement de Louis Le Sec, même si je travaille beaucoup et tout le temps, je peux m’organiser comme je veux, je peux profiter de mes enfants et de mon amoureux. J’ai installé mon bureau (et mon stock) à la maison ; je suis totalement indépendante et ça, c’est le bonheur. Je fais ce que j’aime (pas toujours … c’est sûr qu’il y a des choses moins chouettes comme faire la comptabilité).

Et puis surtout, mes enfants ont changé depuis le lancement de Louis Le Sec. Ils pensent autrement, ils sont plus créatifs … je leur montre qu’il existe une autre voie.

Photo : Ralitza Soultanova


CONTACTER SOPHIE