Imprimer Envoyer à un ami
Envoyer à un ami
Vos coordonnées :

Votre nom :
Votre email :
Coordonnées de vos ami(e)s :
Nom :   Email :
 
 
 
 
 
 

Séverine Radoux


Professeure de yoga, massothérapeute, amoureuse de lecture et d’écriture


Semer le bien-être pour rendre le monde meilleur 

Son parcours

Romaniste de formation, Séverine a donné des cours de français pendant 4 ans dans l’enseignement secondaire, puis a été mutée dans une Haute École où elle enseigne depuis 9 ans.  

D’un tempérament nerveux et anxieux, elle s’est assez vite intéressée à la gestion du stress et des émotions ; c’est ainsi qu’elle a découvert le yoga il y a 11 ans. Intriguée par cette approche qui combine le bien-être physique, mental, émotionnel et spirituel, elle s’est lancée en 2008 dans une formation de 4 ans donnée par Frans Moors pour devenir professeure de yoga.  

Convaincue que le bonheur de l’être humain passe par une approche dans sa globalité et doit tenir compte de ses besoins physiques, émotionnels, intellectuels et spirituels, elle s’est plongée avec passion dans l’étude des techniques de massages qui proposent une approche holistique. Elle a suivi une formation en massage assis, en massage ayurvédique et harmonisant du corps et elle a récemment terminé un cursus de 2 ans en réflexologie plantaire avec Nicole Ortmann. 

Aujourd’hui, en plus de son travail d’enseignante, elle donne 3 cours de yoga par semaine et se déplace dans les entreprises et lors d’événements culturels ou festifs pour proposer des massages assis. Elle donne également des séances de réflexologie plantaire et des massages bien-être chez elle. En outre, elle est conseillière en Fleurs de Bach et est en dernière année de formation pour devenir aromathérapeute et animatrice MBSR en pleine conscience.

Passionnée de lecture et d’écriture, elle participe aussi à la rédaction de chroniques littéraires sur le blog de la revue « Le Carnet et les Instants », est rédactrice et correctrice orthographique pour la revue « Les chemins du yoga » et anime ponctuellement des ateliers d’écriture pour adolescents à la librairie « La Parenthèse » à Liège.

Massages Yoga


« En faisant scintiller notre lumière, nous offrons aux autres la possibilité d’en faire autant. » Nelson Mandela


Une passion ?

Je suis passionnée par l’être humain, que ce soit son fonctionnement physiologique et psychologique. Je ne me lasse pas d’essayer de le comprendre lors de mes rencontres ou de mes lectures. 

Un rêve d’enfant ?

Quand j’étais petite, j’ai voulu faire beaucoup de métiers : médecin, infirmière, institutrice, logopède, psychologue,… Il y avait toujours 2 points communs : être en relation avec des gens et les aider.

Un déclic ?

Quand je me suis rendu compte que de plus en plus de personnes venaient me demander conseil pour gérer leur stress ou leurs problèmes émotionnels, j’ai pris conscience que j’avais acquis des connaissances et une expérience qui pouvaient réellement aider les autres. C’est mon envie de partager cette richesse qui m’a fait sauter le pas vers le statut d’indépendante complémentaire. 

Une fierté ?

Je suis issue d’une famille où la femme est peu instruite et reléguée au rang de mère soumise depuis plusieurs générations. Je suis fière d’avoir un diplôme universitaire, d’être archi-indépendante, de me sentir libre d’être la femme que je veux sans éprouver de conflit de loyauté par rapport aux femmes de ma famille et de pouvoir tenir une conversation intellectuelle avec un homme sans avoir l’impression d’être inférieure à lui. 

L’audace, c’est quoi ?

Pour moi, l’audace, c’est oser sortir de sa zone de confort, sortir des sentiers battus, même et surtout quand les autres ne croient pas en notre projet. Si quelque chose a du sens pour nous, il faut le faire. Si on réussit, c’est qu’on avait raison. Si on échoue, alors ce sera une belle leçon pour réajuster ce qui mérite de l’être.

L’audace, ça s’apprend ?

Oui ! Avec la lignée de femmes qui me précèdent, rien ne me prédestinait à être une femme si indépendante ! Pour moi, la clé est de croire en soi et en ses rêves et de se donner les moyens d’y arriver. Et si on ne croit pas en soi, ça s’apprend aussi !

Une femme inspirante ?

Il y en a plusieurs. Je suis inspirée par les femmes qui donnent tout à la Vie, qui travaillent avec passion et détermination, en quête perpétuelle d’évolution. Parmi les plus connues, il y a Camille Claudel qui travaillait dans un monde d’hommes et a pu gagner une crédibilité, Joséphine Baker qui a réussi à transformer ses désavantages (sa peau noire et son corps attirant) en atouts, Simone de Beauvoir pour son combat intellectuel sans concession entourée d’une élite intellectuelle masculine.

Dans un contexte plus récent, il y a aussi les Femen, qui se servent de leur corps comme d’un instrument politique. Leur combat n’est pas toujours compris, mais j’admire les risques qu’elles prennent et l’inconfort qu’elles acceptent de vivre au nom de la cause noble pour laquelle elles se battent (défendre les droits des hommes, et plus particulièrement ceux des femmes). 

Le réseau FAR ?

À l’ère numérique, le réseautage professionnel me paraît indispensable. Ce que j’aime au FAR, c’est qu’il me donne la possibilité de tisser des liens avec d’autres femmes indépendantes pour discuter « sans chichi » de mes difficultés. J’aime la simplicité cordiale et bienveillante avec laquelle les liens sont établis et les pistes de solutions sont données. On m’a décrit l’univers des indépendants comme un monde de requins. Le FAR est un pilier auquel je peux m’accrocher en cas de doute, de découragement, ou quand j’ai besoin d’aide. C’est précieux.

Des citations favorites ?

« Les murs renversés deviennent des ponts. » Angela Davis

« Je souhaite rêver de vous, mais mes rêves ne m’obéissent pas. » Simone de Beauvoir

Page Facebook 

Blog