Imprimer Envoyer à un ami
Envoyer à un ami
Vos coordonnées :

Votre nom :
Votre email :
Coordonnées de vos ami(e)s :
Nom :   Email :
 
 
 
 
 
 

Emilie Malburny


Présidente de LiLys Editions - Promouvoir la culture littéraire made in #paysnoir

Quel est ton parcours ?

Rien ne me prédestinait à devenir Editrice, à la base je suis auteur de chanson principalement en anglais et c’est comme ça que je suis entrée dans le monde littéraire. Mon amitié avec Jeff Bodart a été déterminante et s’il n’avait pas été là pour me mettre en confiance, je pense que jamais je n’aurais cherché un éditeur pour mon premier roman et je ne me serais jamais rendue compte que le milieu de l’édition était si difficile.

Comme quoi la chanson peut aussi amener au livre.

Quel a été le déclic ou le moteur de ton projet professionnel ?

Le jour où je me suis aperçue que les arnaques existent partout et que cela faisait la deuxième fois que je tombais sur ce type de plan. J’ai décidé de ne pas laisser de place à un troisième essai.

Et j’ai donc créé LiLys Editions. Premièrement avec une associée, mais nos chemins se sont rapidement séparés étant donné que nous avions des vues diamétralement opposées sur le but de cette création. Et du coup, j’ai eu un autre déclic, celui qui me dit que c’est exactement ça que je veux faire.

Quels traits de ta personnalité retrouve-t-on dans ton entreprise ?

Si on écoute les auteurs et les personnes avec qui je travaille au quotidien, le dynamisme, le côté décalé et alternatif sont prépondérants chez LiLys.

Comment vois-tu l'entrepreneuriat ?  

Comme une forme de liberté et un challenge pour l’avenir.

Une attitude qui te caractérise ?

Je suis curieuse, fascinée par les gens, les personnalités différentes et les métiers que l’on peut rencontrer.  

La bonne humeur et la franchise, parce que c’est important d’établir un climat de confiance.

Un conseil que tu aurais aimé avoir reçu quand tu étais plus jeune ?

Je ne sais pas, j’ai énormément écouté les conseils que l’on m’a donné tout au long de ma (courte) vie, et je les écoute encore. Mais je pense que celui que j’aurais aimé est celui d’être moins naïve parce qu’il avouer qu’au début, j’ai dû essuyer pas mal de revers de part cette naïveté qui me caractérisait.

Le réseau Far pour toit ?

Une belle initiative et une occasion de rencontrer d’autres entrepreneur(e )s.

Une nouvelle forme de tisser des relations amicales ou professionnelles.


www.LiLysEditions.com