Imprimer Envoyer à un ami
Envoyer à un ami
Vos coordonnées :

Votre nom :
Votre email :
Coordonnées de vos ami(e)s :
Nom :   Email :
 
 
 
 
 
 

Julie du Chemin


Libre et indépendante tout en étant extrêmement attachée et engagée à ceux qui lui sont chers, Julie est la preuve qu’on peut être businesswoman et mère tout en restant aussi profondément femme et à l’écoute de ses envies et de ses désirs.

Mon parcours et son originalité 

Architecte de formation, j’ai d’abord travaillé dans une administration publique ou j’étais la parfaite petite fonctionnaire… avant de décider de tout quitter pour faire ce dont j’avais VRAIMENT envie.

Par curiosité, j’avais commencé des études de sexologie et cela m’a plu. Au point que j’ai décidé de combiner mes deux formations pour créer mon propre métier : Architecte du désir.

En 2014, je décide de prendre un pause carrière qui se transformera, un an plus tard, en démission (alors que j’étais nommée et tout et tout) et je ne le regrette absolument pas !

 

Je déménage de Bruxelles à Limal où la maison m’offre la possibilité d’installer mon cabinet de consultation. J’y anime aussi mes premiers ateliers de groupe et je décide de fonder l’Académie des Arts de l’Amour, autrement dit « AAAh » : enfin un lieu pour apprendre l’art d’aimer.

Les thématiques qui m’inspirent ne manquent pas : l’art de la séduction, le secret des couples qui durent et mon best-off (enfin d’après mes clientes !) : l’art de la fellation.

Je développe l’Académie avec Pascal de Sutter, psychologue et sexologue. S’en suivent une série de projets tous aussi créatifs que passionnants : des livres, des voyages (La Réunion, Nouméa, le Canada,…) et des spectacles sexo-informatifs.

Mi 2015, un bébé vient pointer le bout de son nez dans ce moment d’effervescence professionnelle. Je le garde 6 mois avec moi et il m’apprend la patience, le lâcher prise et la confiance que tout arrive toujours au bon moment.

Je découvre donc que je peux être à la fois à nouveau maman, mais aussi actrice, écrivain, coach et surtout … donneuse de permissions ! Comme celle que je me suis octroyée le 1er mai 2016 où je décide de changer de nom et de devenir Julie du Chemin (traduction de mon nom Julie Van Rompaey, impossible à prononcer correctement dans les médias ou à écrire dans Google).

 

Le 14 février 2017, je crée ma SPRL « UP UP UP » et depuis plus rien ne m’arrête J Une émission de télévision, un ouvrage à paraître chez Robert Laffont, une formation en ligne pour (re)devenir la maîtresse de son mari, des vidéos sexos et des conférences pour le réseau FAR notamment.

Tout ce chemin ne serait pas aussi passionnant si je ne le menais pas de front avec une vie personnelle, spirituelle, amoureuse et familiale qui me pousse à me ré-inventer chaque jour.  

Le moteur, le déclic de mon projet professionnel

Il y en a eu plusieurs.

Un burn-out après la naissance de mon premier enfant lorsque je travaillais encore à l’administration a sans doute été le déclencheur. Une thérapie, des lectures inspirantes, des rencontres passionnantes et puis l’envie de créer la vie qui me donnerait l’impression que je ne suis jamais en train de travailler mais toujours en train d’apprendre, de partager ou de m’amuser.

La rencontre avec Pascal de Sutter lors d’une conférence sur la sexualité des gens heureux m’a donné l’élan d’aller le trouver pour lui parler des textes érotiques que j’écrivais. Il m’a proposé de suivre des cours en sexologie puis d’animer une conférence sur l’architecture et l’érotisme. Et voilà où j’en suis !

Un travail comme assistante d’Arnaud Riou, un coaching personnel avec Marie-Gabrielle Amadieu, un co-entrepreneur week-end, un suivi avec le Credal, des discussions avec d’autres ami(e)s entrepreneurs, un accompagnement avec Céline Boura (Le luxe d’être soi),.. chacune de ces étapes ont été des déclics et il y en aura d’autres, je le sais déjà.

Ma personnalité dans mon entreprise

L’authenticité, la spontanéité, la joie, la bienveillance et la créativité sont des qualités qui se retrouvent dans mon business. Car je ne saurais pas être autrement ! Et puis .. de l’audace, de l’audace et encore de l’audace, comme disait Danton.

L'entrepreneuriat et moi

Je vois la vie d’entrepreneur comme un chemin parsemé de défis et de rencontres. Une aventure passionnante où je me sens libre d’être celle que je suis et de mener en conséquence des actions qui en découlent. Pour moi, une des clés de l’entreprenariat est l’échange et le partage avec d’autres professionnels qui vivent des challenges similaires, grâce aux réseaux et aux échanges de services et de conseils entre entrepreneurs.

Une anecdote qui me décrit bien ?

J’ai toujours aimé voyager. Le Népal sac à dos à 18 ans. Puis Cuba, le Canada .. A 20 ans, j’ai envie de parler anglais couramment et du coup de profiter de mes vacances d’été pour mettre en pratique. L’Angleterre ne m’intéressait pas car pas assez loin et les USA non plus pays jugé par moi, à l’époque, trop banal. J’ai donc choisi… l’Australie. J’y ai travaillé dans un ranch et sur un coup de téléphone plutôt audacieux, j’ai pu rencontrer l’architecte le plus célèbre de ce pays et visiter avec lui personnellement l’une de ses constructions à Sydney.

Un conseil que j'aurai aimé recevoir plus jeune

La vie d’indépendant c’est cool, c’est super, c’est simple, facile et agréable ! Mes parents étaient instituteurs, fonctionnaires et ma mère est restée toute sa carrière dans la même école. La sécurité passait par l’emploi. Je dirais aux jeunes : la sécurité, elle est en vous.

Le réseau Far et moi

Le réseau FAR est une magnifique initiative où je me plais à rencontrer des femmes merveilleuses et inspirantes. En 2009, j’ai créé une ASBL pour l’échange et le partage entre femmes (Les Féées) que j’ai animée pendant 4 ans. Je sais à quel point il est laborieux d’organiser, de motiver, de rassembler des gens et comme les bénévoles y consacrent une grande partie de leur temps. Je leur rends donc hommage et les remercie car, grâce à elles, le réseau FAR existe et propose de multiples activités dont je me régale et où je peux rencontrer d’autres aventurières comme moi.